février 02 2017 0Commentaire
formation-professionnelle-diagnostiqueur-immobilier-certification

Les formations certifiante diagnostiqueur immobilier

Pour devenir diagnostiqueur immobilier, il convient de se former. Ceci est d’ailleurs valable pour tous les métiers. Ces formations sont nécessaires pour apprendre ce métier toujours plus exigeant sur les plans techniques et juridiques. Depuis la mise en application en 2012 de la réforme du dispositif de certification, l’accès à cette profession s’est de plus en plus durci.

Notez que le diagnostiqueur immobilier est ce professionnel réalisant les diagnostics obligatoires d’un logement ou d’un bâtiment dans le cadre d’une vente ou d’une location d’un bien. De nombreuses mesures sont instaurées aujourd’hui pour la régulation et la transparence du marché immobilier ainsi que la protection des acquéreurs. D’où l’importance d’une formation certifiante pour pouvoir exercer un tel métier.

Les différentes formations indispensables

icert-certifications diagnostiqueur immobilier
icert certifications diagnostiqueur immobilier

La moyenne d’âge des professionnels spécialisés dans ce domaine est de 46 ans. En général, les diagnostiqueurs arrivent dans cette profession avec des expériences professionnelles souvent différentes. Ces derniers ont généralement besoin d’environnement et d’activité. De plus, l’offre de formations pour devenir diagnostiqueur immobilier est actuellement très complète. En effet, plusieurs voies existent :

  • la formation en entreprise,
  • la formation par l’alternance,
  • la formation professionnelle,
  • le réseau du GRETA (Groupement d’établissements), iCERT, …
  • la formation universitaire.

Il s’agit en général de formations de courtes durées, allant d’un à cinq jours selon les organismes et les diagnostics. Mais pour se former à l’ensemble des diagnostics immobiliers, il faudra compter entre deux à trois mois. Pour profiter de ces formations dans de bonnes conditions, il est important de disposer d’un minimum de compétences techniques du bâtiment. L’idéal serait d’ailleurs d’avoir un diplôme de niveau III ou une expérience dans le bâtiment. Il existe aujourd’hui de nombreux établissements publics ou privés qui proposent des formations techniques.

L’intérêt de recourir à la formation continue

Sachez que quelques semaines ne suffisent pas pour maîtriser toutes les pratiques et techniques des diagnostics immobiliers. Le plus souvent, il convient de les compléter par la recherche régulière d’informations et par la formation continue pour connaître les normes, la législation et les réglementations en vigueur.

Un diagnostiqueur se doit de toujours améliorer et continuer à actualiser ses compétences. Ceci est d’ailleurs une nécessité dans le cadre du dispositif de certification des qualifications des diagnostiqueurs, surtout pour le DPE et l’amiante.

Une formation initiale obligatoire pour le diagnostic de performance énergétique (DPE)

Un diplôme de niveau bac+2 est désormais obligatoire pour bénéficier de la certification DPE. Ceux qui ont une expérience de 3 ans dans le bâtiment sont également éligibles à cette certification. Pourtant, le DPE est aujourd’hui une pratique incontournable si l’on veut devenir un diagnostiqueur certifié. Ce pré-requis est à l’heure actuelle considéré comme exigible.

Sachez que cette exigence pourrait être étendue à tous les autres diagnostics assujettis à l’obligation de certification. Ainsi, le candidat à cette certification doit justifier d’une certification de qualification professionnelle, d’un diplôme de niveau III, d’une expérience professionnelle de trois ans minimum en tant qu’agent de maîtrise ou de technicien du bâtiment. Tous ces critères permettent ainsi aux demandeurs de diagnostics immobiliers de bénéficier d’un dossier respectant parfaitement les normes.

Write a Reply or Comment