juillet 07 2017 0Commentaire
retour en france credit-assurance-pret-immobilier-expatrie

Préparer son retour immobilier en France quand on est expatrié

Un expatrié, même si éloigné de sa patrie, la garde toujours en tête que ce soit pour les études futures de ses enfants ou la retraite. Néanmoins pour faire fructifier un possible investissement immobilier il faut s’y prendre avant, quand on est encore expatrié.

Trouver le bien

Il faut tout d’abord trouver le bien immobilier qui correspond à vos besoins et critères. Vous pouvez alors faire appel à une agence immobilière ou à un chasseur d’appartements pour qu’ils fassent la recherche pour vous sur place.

Si vous souhaitez faire vous-même la recherche, via des sites de particulier à particulier, il y a certains aspects du logement qu’il ne faut pas oublier pour s’assurer de la qualité de l’investissement. Ces éléments comprennent les détails physiques mais aussi les charges financières comme la taxe foncière ou les charges de la copropriété.

 Le financement

Cette étape est cruciale pour l’investissement mais est malheureusement difficile, surtout pour des expatriés. Leur chemin vers le financement est semé d’embûches car les banques traditionnelles ne sont pas habituées à ces cas particuliers. Une solution est alors de faire appel à un courtier dédié aux expatriés et non-résidents . Ce courtier sera alors votre intermédiaire en France qui pourra s’occuper rapidement de vos démarches.

Grâce à son expertise et son réseau de banques partenaires, le courtier en crédit immobilier peut vous proposer une gamme d’offres de prêt négociées au meilleur prix. Ces solutions de financement sont adaptées à vos besoins d’expatriés.

L’achat du bien et la possible mise en location

Le compromis de vente, nécessaire pour obtenir un financement, est ensuite remplacé par l’acte authentique de vente. En effet, ce dernier est signé avec le propriétaire une fois vos fonds débloqués.

Vous pouvez alors ensuite décider comment vous voulez faire fructifier votre bien immobilier. Il peut alors devenir un investissement locatif en attendant le retour en France de vos enfants par exemple.