Diagnostic Télétravail : Travailler chez soi en toute sécurité électrique

diagnostic télétravail diagnostic electricite electrique active diag13

Diagnostic télétravail: Télétravailler chez soi ne signifie pas travailler hors de toute réglementation. Au travers de la loi 2012-387 du 22 mars 2012, la législation française impose des obligations tant au salarié qu’à son employeur.  Avec l’essor des nouvelles technologies de communication, le télétravail à domicile tend à se développer. Même si le télétravailleur exerce son activité professionnelle à domicile, ses droits sontidentiques à ceux des autres salariés ; son employeur doit notamment pouvoir lui garantir de bonnes conditions de sécurité. Dans ce cadre, l’installation électrique liée au poste de travail doit répondre à des règles précises.

Le diagnostic Télétravail à domicile propose deux contrôles :

  • Un contrôle général de l’installation électrique du logement (tableau de commande, protection différentielle, prise de terre…) ;
  • Un contrôle spécifique de l’installation électrique de l’espace dédié au télétravail (raccordement des prises à la terre, présence et sensibilité de la protection différentielle, continuité de la terre, etc.)

Question/Réponse sur le Diagnostic Télétravail

 La réglementation en matière d’électricité s’applique-t-elle à tout mon domicile ?

Non, seul l’espace dédié au télétravail est concerné. Mais cet espace peut être lui-même relié à d’autres composants électriques du logement. Par précaution, il est donc recommandé de vérifier la conformité de toute l’installation électrique du domicile.

 Mon disjoncteur est-il facile d’accès ?

Le disjoncteur doit être situé à l’intérieur de l’habitation, sans mobilier ou aménagement susceptible d’en gêner l’accès rapide. En effet, en cas de danger, c’est le disjoncteur qui permet de mettre toute l’installation électrique hors tension.

 Mon tableau électrique est-il relié à tous les circuits électriques de mon logement ?

Le tableau électrique distribue, contrôle et protège les différents circuits électriques alimentant chaque pièce de l’habitation.

Mon tableau électrique est-il facilement lisible ?

Il est important que chaque circuit y soit repéré par une indication : un pictogramme, un mot ou un groupe de mots. Ainsi, le cas échéant, on pourra directement et donc plus rapidement mettre hors tension ou remettre en tension le circuit concerné, sans avoir à actionner la sécurité de tous les autres.

 Le circuit utilisé pour mon poste de travail est-il protégé par un dispositif de protection différentielle : interrupteur ou disjoncteur ?

Une protection différentielle haute sensibilité 30mA mesure en permanence la différence d’intensité entre le courant entrant et le courant sortant. Seul ce dispositif peut couper l’alimentation électrique à la moindre fuite de courant, en provoquant l’ouverture d’un ou de plusieurs circuits. Le seuil de 30mA permet d’assurer la protection des personnes en cas de danger.

 Mon logement est-il relié à la terre ?

Oui, c’est indispensable. La prise de terre permet d’assurer la sécurité des utilisateurs en écoulant les courants de fuite vers la terre.

 Les appareils et équipements de mon poste de travail sont-ils raccordés à une prise de courant comprenant une broche de terre ?

Seules les prises de courant comprenant une broche de terre (ou prises de courant 2P+T) protègent contre tout risque d’électrisation, voire d’électrocution.

 Ai-je branché plusieurs multiprises entre elles ?

Par définition, les circuits ne sont pas prévus pour supporter les charges supplémentaires concentrées par les multiprises. Celles-ci peuvent provoquer un échauffement localisé au niveau des prises de courant, avec, à la clé, un risque d’incendie.

 Un fil qui dépasse, une prise de courant abimée sont-ils présents au sein de mon domicile ?

Tout élément sous tension accessible ne protège pas contre le contact électrique. Les risques d’électrocution et d’incendie sont de ce fait très élevés.

 Les frais de mise en conformité de mon poste de travail peuvent-ils être assurés par mon employeur ?

Ces frais sont à la charge du salarié. Sauf accords spécifiques avec l’employeur.

Leave a Reply